Actions sur le document

Contexte historique et actuel

Contexte historique


De tous temps, la Ville de Mons a été marquée par sa structure médiévale. Celle-ci a naturellement fortement influencé l'évolution de la mobilité dans la cité. Devenue une puissante institution au fil des siècles, Mons fait face à une forte poussée démographique au XIIIe siècle, date de construction des premières fortifications. Ces enceintes marqueront le plan de la ville sept siècles durant.

Le démantèlement définitif des fortifications, entre 1861 et 1864, ne modifie cependant pas véritablement le visage de la ville, les autorités souhaitant préserver son caractère bourgeois, non industrialisé, où dominent les fonctions administrative, judiciaire, commerciale, militaire et éducative.

Progressivement, l'idée des boulevards périphériques fait son chemin. Le projet consiste à créer deux voies parallèles cernant la ville. La première, la Grande Voirie, d'une largeur de 14m, remplace l'ancien chemin de ronde intérieur. La deuxième voie circulaire, c'est le boulevard proprement dit, d'une largeur de 40m. Des avenues tracées vers l'extérieur étendent Mons "hors de ses murs". La ville s'ouvre au monde. Voilà pourquoi on parle du Mons Intra Muros et du Mons Extra Muros.

Aujourd'hui


La Ville compte près de 95.000 habitants et s'étend sur 15.000 hectares. La structure urbaine constitue l'héritage des siècles passés. Au centre, le noyau historique, entouré des premiers quartiers périphériques créés à la fin du XIXe siècle. Plus loin, à l'est et au sud, d'anciens villages agricoles constituent des zones d'expansion résidentielle plus récente. A l'ouest, les anciens bourgs de Jemappes, Cuesmes, Flénu et Ghlin témoignent du passé charbonnier du Borinage. La ville actuelle est donc composée de plusieurs noyaux urbains denses, distincts les uns des autres.